Paul Boutin
News

Paul Boutin, l’ingénieur français assis entre Babyface et Michael Jackson.

By
on
23 janvier 2021

Paul Boutin est un homme chanceux. C’est sans aucun doute le seul français sur la planète à pouvoir afficher sur son C.V plusieurs collaborations avec une liste d’artistes qui donne le vertige : Michael Jackson, Aretha Franklin, Stevie Wonder, Whitney Houston, Phil Collins, Lionel Richie, Alicia Keys, Céline Dion, Boyz II Men, Toni Braxton, Usher, Janet Jackson, Mary J. Blige, etc (liste non exhaustive). Malgré ce palmarès incroyable, cet ingénieur du son français aux multiples talents reste un personnage discret, humble et plein d’humour.

Né en France, Paul Boutin poursuit des études en génie biologique, mais après une déconvenue dans son parcours d’étudiant, il opère un virage à 180° et s’envole aux Etats Unis pour y étudier le songwriting et la production musicale au Berklee College of Music de Boston. Il se spécialise rapidement dans le métier d’ingénieur du son et met ensuite le cap vers Los Angeles dans l’espoir d’y décrocher un job dans l’un de ses prestigieux studios. Après une courte expérience dans l’enregistrement de musiques de films, il finit par trouver un poste de “runner” au mythique “Record Plant”. Sa mission consiste à servir le café et assurer l’entretien des studios mais Paul Boutin en profite pour apprendre le fonctionnement du matériel qui l’entoure. Son audace et son goût pour la technique paient rapidement et il devient alors assistant ingénieur du son. C’est là que tout s’enchaîne et que les contacts avec producteurs et artistes se multiplient jusqu’à la rencontre qui chamboule sa vie professionnelle, celle avec Babyface. En 1996, le célèbre chanteur-producteur est en train de construire son propre studio et il cherche à monter une équipe pour le faire tourner. Il propose au jeune français de le rejoindre en tant qu’assistant ingénieur du son et six mois plus tard, il obtient le rôle d’ingénieur du son principal. Le courant passe très bien entre Babyface et Paul Boutin, à tel point qu’ils n’ont presque pas besoin de se parler pour se comprendre. Depuis lors, ils enchaînent les collaborations avec certains des plus grands artistes de la musique pop contemporaine, dont sa figure la plus symbolique, Michael Jackson.

Paul Boutin a accepté de nous en dire plus sur son expérience avec Babyface et en particulier sur sa rencontre avec Michael Jackson.

Phil : Avant de travailler dans l’industrie musicale, quel était ton rapport à la musique en général, et plus particulièrement celle de Michael Jackson ?

Paul : Ma mère était DJ, j’ai donc toujours baigné dans la musique, et bien sûr comme tout le monde, j’ai adoré l’album “Thriller”, mais aussi “Off The Wall” et “Bad”. Je me rendais très bien compte du grand artiste qu’il était, j’adorais sa musique et je suivais son travail mais à cette époque, j’étais avant tout un grand fan de Prince. Je l’ai vu des dizaines de fois en concert à Paris et en aftershow

Phil : Tu as eu la chance de collaborer avec Michael Jackson et Babyface sur les titres “On The Line” et “You are My Life”. Quel a été ton rôle dans ces deux projets ?

Paul : A l’époque de l’enregistrement du titre “On The Line”, j’étais assistant ingénieur du son. Cette période correspond à mes débuts de collaboration avec Babyface. J’ai progressivement acquis de plus en plus de responsabilités, jusqu’à devenir son principal ingénieur du son. Depuis que j’ai ce rôle, je travaille globalement seul, sans assistant. C’était le cas pour les sessions de “You Are My Life”. J’ai moi-même supervisé l’enregistrement de tous les éléments des chansons : instruments et voix (de Michael Jackson et de tous les choristes). Généralement et ça a été le cas pour les sessions avec Michael, l’essentiel de l’instrumentation et les chœurs sont enregistrés en amont sans l’artiste, et on finit par l’enregistrement de la voix principale. Pour “You Are My Life”, quelques temps après avoir enregistré la voix de MJ dans le studio dans lequel je travaille avec Babyface, on s’est retrouvé et on est allé tous ensemble dans un autre studio (le Capitol Studio) pour enregistrer les violons qu’on entend dans la chanson. Pendant cette session, Michael portait des lunettes et est resté un peu en retrait mais à ma grande surprise, il m’a reconnu et est venu me dire bonjour et m’a serré la main. 

Phil : Pendant la session d’enregistrement de “You Are My Life”, Michael Jackson s’est-il échauffé la voix en faisant des vocalises ? 

Paul : Non, pas du tout. C’est quelque chose qu’on observe quasiment jamais chez les artistes qu’on enregistre, à part pour certains choristes. La session s’est déroulée de manière simple. Babyface aime bien avoir beaucoup de prises de voix. Personnellement, je me souviens qu’après 3 ou 4 prises, je me disais qu’on avait ce qu’il fallait mais au final on a dû en faire 8. Michael était super flexible et disait : “Kenny (prénom de Babyface), on fait ce que tu veux, si tu veux que je re-chante le titre à nouveau, tu me dis !”. L’ambiance était vraiment cool.

Phil : Qu’as tu ressenti pendant cette expérience studio avec Michael Jackson ?

Paul : Mon souvenir le plus marquant, c’est quand Michael a commencé à chanter. Je me suis dit : “Wow, je suis en train d’enregistrer Michael Jackson”. Ça m’a scotché. Jusqu’à ce moment, je ne réalisais pas bien ce que j’étais en train de vivre et quand il a ouvert la bouche, je suis resté sous le choc. Puis je me suis dit : “Allez, tout est normal, fais tout comme d’habitude et ça va bien se passer (rires)”. 

Phil : Babyface a proposé beaucoup de titres à Michael Jackson depuis le début des années 90 et finalement, très peu d’entre eux ont été retenus sur ses albums. Qu’en pense Babyface ?

Paul : Babyface n’aborde jamais ce sujet. A mon sens, il n’a aucun regret ou frustration par rapport à ça. Babyface a créé tellement de chansons qu’il en a des centaines dans ses archives qui n’ont jamais été exploitées. Les choses sont ainsi. 

Phil : Pour conclure, qu’est ce qui t’a le plus marqué chez Michael Jackson ?

Paul : La taille de ses mains ! Quand je l’ai rencontré, il est venu vers moi et  m’a serré la main. Ma main s’est retrouvée ensevelie dans la sienne, je me suis dit “wow, il a une main de géant !”. C’est marrant, mais c’est vraiment quelque chose qui m’est resté ! Une autre chose m’a choqué : Il était complètement normal, hyper gentil, pas du tout la grosse tête. Beaucoup d’artistes sont parfois un peu froids ou distants avec les ingénieurs du son, ce n’était pas son cas. Généralement, les plus grandes stars sont les plus gentilles !

Site officiel: http://paulboutinonline.com/

TAGS

LEAVE A COMMENT

MJ MusicDay
FRANCE

L'association "On The Line" a pour but d'organiser des événements comme le MJ MusicDay. L'occasion pour les admirateurs de Michael Jackson de profiter des témoignages de ses proches collaborateurs à travers des entretiens et conférences. Musiciens, ingénieurs du son, photographes... venez vivre les témoignages de ceux qui ont contribué à l'oeuvre du Roi de la Pop et ainsi analyser son univers. Une façon de décrypter et d'analyser le travail du Roi de la Pop en studio, sur scène... et de rendre hommage à l'artiste mais également à l'homme.